Pompier de Londres en tenue de feu (1934)

draproyaumeuni ROYAUME-UNI

Le casque : C’est pour éviter le risque d’électrocution que les pompiers Londoniens s’orientent vers un casque non métalliques. Ce casque survivra jusque dans les années 80, date à laquelle il sera remplacé par un casque de couleur jaune en matière plastique.

Le ceinturon : Cette ceinture en tissu tressé sert de porte-outils. Une cordelette en chanvre permet au pompier de s’amarrer en haut de la grande échelle par exemple. A droite de la cordelette, une protection de cuir noir cache le mode d’attache d’un outil à manche en bois, petit marteau ou hachette.

tenue pompier londres 1934

.

1. Casque : En liège compressé, ce casque est recouvert d’une toile de couleur noire. Des bandes blanches symbolisant le grade du pompier seront appliquées plus tard sur la haut du casque.

2. Veste de protection : Cette vareuse de couleur bleue est en gros drap et rappelle le caban porté par les marins. Une des deux rangées de boutons en métal blanc permet la fermeture de la veste.

3. Cuissardes : En cuir, puis en matières plastique noir (en particulier durant la seconde guerre mondiale), ces cuissardes ont pour but de protéger les portes-lance des tempêtes d’eau qu’ils subissaient lors des interventions.

4. Bottes : En cuir noir, la tige des bottes est recouverte par le bas des cuissardes. Ainsi le pompier est mieux protégé de l’eau.

Leave a Reply