Pompier de Pékin en tenue de feu (2002)

drapchine CHINE

Le masque respiratoire : Comme bon nombre de corps de pompiers dans le monde, les pompiers de la capitale Chinoise possèdent des appareils respiratoires isolants. Les bouteilles sont protégées par des sacs en tissus non fusibles. Les masques sont fixés à la tête du pompier par un filet.

Le casque : De conception très simple, ce casque est en polycarbonate de couleur. Il est muni d’une jugulaire en cuir. Outre le logo du corps, on retrouve des inscriptions sur les côtés, notamment le numéro de la caserne d’appartenance. Les casques rouges sont réservés aux chefs. Cette couleur permet de les distinguer de loin.

tenue pekin 2002

.

1. Casque : Ce casque en polycarbonate est de couleur kaki pour les hommes de rangs et rouge pour les chefs de détachement.

2. Veste de protection : En coton de couleur vert olive, elle est enfilée à la place de la vareuse d’uniforme que le pompier porte lorsqu’il n’est pas au feu. Des bandes réfléchissantes grises verticales assurent un silhouettage de sécurité particulièrement sommaire.

3. Ceinturon : Large, en tissu tressé, il ressemble à ceux qui sont utilisées en Europe de l’ouest. Une petite cordelette bicolore (verte et rouge) est fixé à l’arrière de l’équipement.

4. Pantalon : De la même matière que la veste.

5. Bottes d’incendie : En caoutchouc vert et jaune, les bottes ne sont pas portées à longueur de journées par les pompiers. Elles le sont uniquement lors des départs en intervention. Leurs semelles sont résistantes aux acides.

Leave a Reply