Sapeur-pompier de Paris avec casque respiratoire (1893)

drapfr FRANCE

Le casque respiratoire modèle 1893 : Il est mis en service au régiment en Janvier 1894 pour remplacer la blouse respiratoire. Inventé par le capitaine ingénieur Artur C. Krebs, il est relié à un compresseur et utilise la pression de l’eau pour envoyer de l’air dans le tuyau alimentant le casque.

La manche : Une fausse patte en velours noir passepoilé en drap écarlate et garnie de trois petits boutons était appliquée à demeure sur le dessus du bas de chaque manche de veste.

tenue pompier france 1893

.

1. Casque respiratoire modèle 1893 : En cuivre jaune, le casque laisse apparaître deux oeilletons en verre. La soupape d’expiration est située sur le cimier. Ce casque est fermé au niveau du cou par une enveloppe en cuir, ce qui maintient le casque en légère surpression.

2. Veste : En drap de couleur bleu foncé, la veste est fermée par une rangée de boutons dorés portant l’inscription ‘SAPEUR-POMPIER DE PARIS ». Sur le collet en velours noir sont brodées deux grenades écarlates.

3. Ceinture : En laine. De couleur bleue, son fond est relevé par deux bandes rouges. Elle est fermé par deux sangles de cuir. Un anneau en fer, fixé sur cette ceinture permet au porteur du casque d’amarrer la commande qui lui sert de fil d’Ariane.

4. Corne d’appel : Simple corne de bicyclette, elle a été mise en service le 4 Septembre 1896, à raison d’une corne par casque respiratoire.

5. Tuyau d’air : Il sert à amener l’air du compresseur au casque respiratoire. Il est en tissu caoutchouté épais. Chaque extrémité est munie d’un demi raccord symétrique de 15 millimètres. Il est enroulé sur un dévidoir à bobine.

6. Pantalon : En drap gris de fer foncé, le pantalon présente un passepoil rouge.

Leave a Reply