Sapeur-pompier en tenue de protection contre les risques chimiques (2003)

drapfr FRANCE

La visière panoramique : En PVC, elle offre au pompier une meilleure vision lors des reconnaissances ou des travaux par exemple sur une canalisation. Un Spray peut être pulvérisé sur la face interne de la visière pour éviter toute buée.

Les bottes : La semelle est structurée de façon à être antidérapante. La tenue recouvre le haut de la botte pour éviter toute intrusion de liquide dangereux. En outre, le scaphandre est doté de chaussettes d’une matière identique au reste de la combinaison.

tenue sp chimiques 2003

.

1. Scaphandre : Il est constitué d’un tissu polyamide recouvert de caoutchouc Viton et de Butyl à l’extérieur. Un superfilm polymère forme une barrière laminée à l’intérieur du scaphandre. Toutes les coutures sont cousues et scellées par une bande de caoutchouc Viton. Cet équipement de protection individuelle de classe 3 possède une visière en PVC transparent, résistante aux chocs et aux produits chimiques. Un large rabat recouvre et protège les fermetures à glissières des projections de produits chimiques.

2. Gants : Ces gants de caoutchouc de Chloropène recouvrent des sous-gants en coton fixés à la tenue par une bague.

3. Bottes : En PVC ou en caoutchouc de nitrile, ces bottes sont équipées d’une butée en acier et d’une protection pour les orteils en cas de chute d’objets. Elles sont soit cousues au reste du scaphandre soit indépendantes. Elles sont de couleur jaune.

4. Narguilé : Le narguilé complète la protection du scaphandrier. Composé de deux bouteilles d’air en acier de 6 litres gonflées à 200 bars. Relié à un tuyaux, le porteur dispose d’une certaine liberté de mouvement. Un appareil respiratoire isolant est protégé par la tenue. Outre la protection respiratoire, ces dispositifs assurent la ventilation de la tenue.

Leave a Reply